Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Amical] Match de préparation US Alsting + Fc Francaltroff – AS Seingbouse Betting Henriville

La A montre ses muscles,

la B évite le pire

       Matchs amicaux suite. Cette fois, c’est sous un soleil de plomb et une forte chaleur que l’A.S.B.G. poursuivait sa préparation. D’un côté, la A se coltinait une nouvelle 1ère division, tandis que la B, elle, rencontrait une formation de 4e division. Pourtant, ce sont bien les hommes du coach barbu qui vont venir à bout de celle d’Alsting (1-2) alors que, dans le même temps, sur le terrain de Francaltroff, l’équipe réserve de l’A.S.B.G., dans une composition certes new look, montrait trop de lacunes pour battre une équipe qui était évidemment à sa mesure (4-4).

13963003_1051967204924300_3004449043445414814_o

Un match référence ?

Parfois, on ne sait pas comment débuter un compte-rendu. On cherche l’accroche, un truc qui fasse mouche, pas une phrase creuse, bateau. Aujourd’hui, grâce à l’un des joueurs de la A, c’est simplissime. Parce que mercredi soir, pendant que les joueurs tournaient autour du terrain, l’un des participants informait : « Tu savais pour Sandro ? Il a été hospitalisé…un problème au côlon d’après ce que j’ai compris…il a fait une poussée de fièvre ; du coup, à l’hosto, ils ont préféré le garder pour lui faire faire des tests ». Dans d’autres oreilles, cette nouvelle serait suivie d’un « Oh mince ! » ou d’un « Pfff, le pauvre ! » plein de compassion. Dans celles de votre humble compagnon de lecture, non. Comme Bob l’Eponge, il sait que ça, ça sera son caviar et il s’en imprègne.
Il grave dans sa mémoire deux dates dont l’une intégrera sans doute, elle-aussi, un jour les livres d’Histoire : « 1432, Christophe Colomb découvre l’Amérique…2016, Sandro Côlon(bino) découvre Alsting ». Remis sur pieds pour la rencontre, l’italo-portugais ne sera d’ailleurs pas le dernier pour expliquer au narrateur que, franchement, ce match, sérieux, c’était du costaud, du lourd. A côté de lui, Mohamed et ses sandales en peau de chameau confirme : « Je dirai même un match référence ! ». Et d’indiquer que si durant la première période, le score n’évoluera pas malgré quelques situations intéressantes (notamment par Mikaël et Bryce, ce dernier voyant sa talonnage terminer sur le poteau) et une nette domination des visiteurs, cela sera aussi en partie grâce au gardien de l’A.S.B.G. dont l’une des sorties aura été effectuée avec une grande clairvoyance. A côté, tous confirment, relevant en sus le petit côté sympa de la présence d’un ancien, en l’occurrence Alex. Donc tout s’est joué au retour des vestiaires, c’est ça ? Oui. Et Yann de s’offrir un nouveau doublé après celui face à Hellimer (8-2) : d’abord sur une frappe puissante dans la lunette (0-1) après un service de Sandro (un kabyle souhaitera préciser que ledit meneur de jeu aura, en tout et pour tout, driblé « 12-13 joueurs dont l’entraîneur« ) , puis de près après un bon travail de Mohamed (0-2) qui avait manqué, peu de temps avant, un face à fesses. Si Alsting réduira le score sur une balle en cloche un peu curieuse (1-2), de l’avis de tous, cette première victoire face à une équipe évoluant, rappelons-le, un cran au-dessus est une performance à ne pas sous-estimer, bien que cette rencontre fut, pour les hôtes, la première de leur préparation. Qu’importe, la A prend de la hauteur, semaine après semaine. Elle le sait, son Himalaya, c’est pour bientôt. Alors elle se prépare.

13653116_1051967418257612_2950950155098160239_o

Une vraie salade composée et pas très digeste

Du côté de Francaltroff, c’est une autre musique, plus dissonante. Pour s’en convaincre, on constatera qu’à l’entame de la rencontre, même pas la moitié de l’équipe alignée la semaine passée n’est présente. Forcément, on pourra gloser durant des heures sur l’importance de soigner les automatiques à l’avant-saison, de créer un groupe qui se connaisse, qui grandisse ensemble, qui s’améliore ensemble, et qui, lui-aussi, soit le plus prêt possible quand l’heure de la bataille sonnera, on pourra utiliser tous les mots du Larousse, face à une telle réalité, on pédale surtout dans la semoule. Avec son saladier et son maillot de l’A.J.A., Laurent Bourg compose. Avec des cadres absents, il met les ingrédients à sa disposition : un sucuk humain dont on découvrira qu’il peut jouer presque les ¾ d’un match sans se blesser, un revenant dont on ne sait pas s’il reprendra une licence, un autre du même genre mais en (beaucoup) plus vieux et qui, lui, semble ne plus vouloir se laisser tenter, un 3e revenant qui a signé dans un club du Bassin Houiller, et même un jeune arbitre qui, après avoir officié au sifflet durant la première période, revêtira le maillot orange pour la seconde. N’oublions pas l’absence du gardien qui sera suppléé par le bien malheureux Lucas, tel que nous le verrons par la suite. Ce melting-pot improbable, quoique dominateur, va se laisser surprendre au bout de dix minutes de jeu quand, côté gauche, ce qui s’apparente semble-t-t-il à un centre, termine dans le petit filet opposé (1-0). Les Oranges réagissent, se montrent dominateurs, font clairement pencher le jeu côté gauche mais sans trouver les filets, en témoigne cette frappe de JF Contrino repoussée des pieds par le gardien. Les visiteurs recolleront au tableau d’affichage quand, après une remise de la tête dudit J.F., votre serviteur enchaînera contrôle de la poitrine et frappe croisée du gauche (1-1). Les hommes de Laurent Bourg sont même à quelques centimètres de prendre l’avantage quand une passe en profondeur de J.F.C. est déviée par un défenseur sur sa barre, non sans que le gardien n’ait, fort à propos, touché la chique du bout des gants. Brouillons mais un cran au-dessus, l’A.S.B.G. va néanmoins se faire à nouveau surprendre peu de temps avant la pause sur une mésentente entre deux joueurs dont on taira le nom. Plein axe à l’entrée de la surface, un Bleu, n’en demandant pas tant, récupère la chique laissée libre et enroule une frappe qui meurt à ras du poteau (2-1). Si, dans la minute qui suit la reprise, Fred remet les compteurs à zéro sur une passe de Sylvain (2-2), cet attentisme coupable se revérifie. A peine le temps de donner le coup d’envoi, que les visiteurs concèdent un corner. A sa retombée, au premier poteau, et bien que les Oranges soient en surnombre, un Bleu s’en va tranquillement déposer une tête décroisée (3-2). Des plots. En plus des plots qui se prennent des buts communément appelés « gag » car, juste après, Lucas trouve le dos ou les fesses, d’un attaquant sur son dégagement…et la balle de mourir au fond des filets (4-2). Pour couronner le tout, le malheureux gardien se blesse une minute plus tard sur un plongeon. La suite ? On fait le 18 et votre serviteur part à la voiture récupérer un maillot et ses gants. Après-midi compliqué ? C’est peu dire. Néanmoins, dans la brume, Fred vient couper un corner de Max (3-2) avant que Sylvain ne glisse le ballon hors de portée du gardien parti à sa rencontre (4-4), deux réalisations qui évitent temporairement le ridicule. Temporairement, car un attaquant du cru trouve d’abord la barre sur une jolie frappe enroulée avant que, sur un contre, leur n°7 ne m’oblige à sortir une parade digne de celle de Didiland en 1904. Bon, après, certains vous diront que le narrateur connut un blanc, que les fils se sont touchés, que les connexions neuronales ne se sont pas faites. Comment expliquer autrement que, sur cette frappe en force à 20m, il décide de repousser la balle…de la tête ? Heureusement, les locaux le prendront bien et n’y verront aucune expression provocatrice. Il reste une minute à jouer quand, sur un centre côte gauche, Sylvain a l’occasion de jouer les sauveurs, mais sa tête passe à côté. Peut-être est-ce un mal pour un bien, car si la tête eut été victorieuse, que la victoire eut été par conséquent au rendez-vous, cela aurait sans doute masqué les trop nombreuses lacunes (à nouveau) observées. Alors, cette fois, on ne dira rien. On ne vantera même pas le travail préalable à toute tâche. On espérera juste qu’entre la théorie et la pratique, il y ait enfin, et rapidement, une cohérence.

By Maître Renard

[Amical] Match de préparation US Alsting + Fc Francaltroff