Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Article] Sandro B(r)auer, 24 matchs chrono – AS Seingbouse Betting Henriville

Sandro B(r)auer, 24 matchs chrono

 

Ces évènements se déroulent entre Juillet 2015 et Mai 2016 et vous sont (presque) rapportés en temps réel. Nombre d’entre vous connaissent la série US culte qu’est « 24h chrono ». Dans cette série, le héros, Jack Bauer sauve le monde en contrecarrant les plans de vils terroristes de tous horizons.
Ce héros Duracell, névrosé, ne mange jamais, ne boit jamais, ne dort jamais. Il n’a pas le temps.

Avec un seul chargeur, il défouraille une armée de gros bras.

A Betting, on n’a pas Jack Bauer (soupirs de tristesse dans la salle).

On a mieux. On a…Sandro Brauer.

20150802_155128

Imaginez. La version sardaigno-portugaise du sauveur, du type à rouler en bétonnière rabaissée.

Son arme ? Un SIG Sauer ? Un Glock ? Un Beretta ?

Non, mieux : une truelle munie, selon les circonstances, d’un silencieux.

– Sandro, t’es où purée ? J’ai le Président au téléphone, ça fait 4h qu’on n’a plus de nouvelles ! Les hommes du Général Pandev ont pris le centre commercial Kennedy. Mais tu fais quoi ???

Un blanc, on perçoit distinctement le bruit d’une chasse d’eau qui se tire.

– Soui aux toualettes ! Cé pas ma foute, Jamie ! Yé sé pas cé qué yé mangé hiel soil (oui, le sardaigno-portugais n’arrive pas à prononcer les « R »). Yé mal ou bide. Faut qué yé pense à ayéter lé bletzels au guacamole. Pas de répit pour les braves, jamais.

11921664_508978432587288_7963124904107947580_n

Parce que toi, quand tu vas t’entraîner et qu’on te dit que l’heure du rendez-vous est à 18h30, sois juste et admets que t’arrives tranquillement à 18h25, sauf si t’as prévu de gratter des points auprès de ton coach, histoire qu’il pense à toi en posant ses noms sur la compo de dimanche. Lui, non.

Lui, il est déjà là depuis bien 3h à contrôler la bonne tenue du crépi des vestiaires, à vérifier qu’aucun carré du carrelage, qui pourtant date, ne s’est décollé. Avec son œil expert et sa coupe digne d’un participant à une téléréalité sur D8, il est plus qu’un simple bienfaiteur à crampons.

C’est l’intendant du club, le type qui sait exactement combien de sacs de ciment il faudra acheter au Brico Dépôt si tu dois refaire les escaliers. Ce n’est plus un œil, c’est le globe oculaire d’un cyborg. Tout naturellement, c’est lui qui est devenu, au sein du club bettingeois, « responsable terrain ». Certes, à ce tableau idyllique, certaines mauvaises langues objecteront que cela ne l’empêche pas d’oublier que cette fonction impose de tenir à jour l’état des pots de peinture à disposition, ce qu’il omettrait « parfois » de faire…Il balaie ces critiques d’un revers de pelle.

– Tou sé, Maîtle Lénard, yé soui commé ça, touyoule lé souci dou détail. Quand yété pétit, yé jonglé avé dé ballone oune béton. Poul les coups-flancs, yé mettaient des plaques dé BA13 à 18 mètles dé boutes et yé m’entraînais commé ça.

11036416_1495218734131569_3955985839248969061_n

Entre deux missions périlleuses aux quatre coins du monde (à entendre par « aux quatre angles du Leroy Merlin »), le fantasque milieu bettingeois n’oublie pas qu’il est devenu, aux aurores de sa deuxième saison à l’A.S.B., l’un des éléments clefs d’une maison bleue qui, à ce jour, caracole en tête de son championnat de 3e division. Avec son tee-shirt « M’essayer, c’est m’adopter », il est de ceux qui ont pris le jeu en main, faisant essentiellement marquer mais sachant aussi, quand l’occasion lui est donnée, montrer que face aux buts, ses pieds n’ont pas la dimension d’un agglo de 30. Alors, quand ça arrive, on se laisse aller et là, l’erreur, le trou noir. Le compliment.

Vidéo de son coup franc face à Forbach (Via Facebook)

(il souffle sur sa mèche) Tou sais, l’essentiel, ché l’équipe.

– Hum. Ouais. Mais dis-moi, derrière les phrases convenues, le prêt-à-parler des footeux du CFC, c’est vrai ce qu’on dit ?

– Qué ? (là, le regard suspicieux, il passe sa main sur sa barbe de 2,5 jours, faussement négligée, type métrosexuel du BTP)

– Ben…que lorsque l’arbitre désigne le point de pénalty, tes collègues t’appellent « le crevard », eu égard à ta propension à te saisir de la chique en montrant les dents envers quiconque voudrait te souffler un but tout fait…

– (il embrasse son médaillon de Marie) Madré di Dio ! (il se signe) Des langués dé poutes ! Yé parie qué cé encole oune coup di Danilo avé ses dessins soul les blas ! 11390185_10204556626018460_5687363620466136727_n

C’est un fait, Sandro Brauer est de ces coéquipiers que l’on aime prendre pour cible.

Une sorte de victime toute désignée. Volontiers chambreur, grand amateur de salés, et plus généralement de tout ce qui s’apparente à de la nourriture gratuite, il sait que, comme sur un terrain, si tu donnes, tu dois être prêt à recevoir. Et lui, avec son jeu de jambes, ses dribbles chaloupés et son tempérament latin (avec tout ce que ça peut sous-entendre, positivement ou non), il connait mieux que d’autres le parfum de l’herbe et de la boue. En gros : il morfle.

 

Par contre, une question, juste comme ça: Parfois, t’en rajouterais pas un peu doudou dis donc ?

11205035_507326182752513_4350384906804793624_n– Tou ne va pas t’y mettle ! (il feint l’énervement, cherchant les clefs de sa Ford K comme s’il allait se barrer) Yé lé dis touyoul à Matthié et Laulent : moi au moins, y’obtiens ! Dé coups-flancs, dé pénaltys, des caltons yaunes pour lé advelsailes… Dé toute façon, tout sais c’qu’on dit dé la bave dou clapeau…

Comme Jack Bauer, Sandro Brauer trace sa route. Si les pérégrinations du premier l’écartent souvent de sa famille, le second ne rate jamais une occasion pour célébrer les vertes de son cercle, de son refuge.

 

S’il se sent aussi bien à l’A.S.B., peut-être est-ce aussi parce qu’il y a trouvé plus qu’un intérêt sportif.

En fait, rien de moins qu’un prolongement évident 😉

By Maître Renard

[Article] Sandro B(r)auer, 24 matchs chrono