Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Championnat] 10ème Journée – AS Seingbouse Betting Henriville

A.S.B. : La B rafle le derby, la A tape le record

          Un sacré dimanche. Face à Huchet 2, les hommes du coach principal sont entrés dans le Guinness book des records. De l’A.S.B., du moins. En effet, face à une équipe à 9 dès l’entame de la rencontre et qui la terminera même à 8, ils n’ont pas fait dans la dentelle : 20-0. Carrément. Outre une première place renforcée, le goal-average appréciera. De son côté, la B se voyait proposer rien de moins qu’un derby face à nos voisins de la S.S.S.H. 2. Au terme d’une rencontre disputée, les locaux ont confirmé leur bonne santé du moment (2-0). Deux rencontres qui furent marquées par une minute de silence observée en mémoire de M. Schwager Raymund, fidèle supporter du club et décédé cette semaine.

13009920_218473508510172_1526584222_o

« Bon, j’vous préviens, je reste assis tout le match »

12991951_218472778510245_1191258899_o

Dans son propos introductif, Laurent Bourg est clair. Il est sur le pont depuis 5h du mat’, il n’a pas eu le temps de se changer, c’est un derby, alors mes p’tits gars, oui toi aussi crâne de piaf, va pas falloir me chauffer la moustache parce que je compte bien rester sur le banc tout le match. Mais ça…c’était avant. Avant que la première minute de jeu s’achève. Dès lors, oubliant ce qu’il venait tout juste de marteler, l’entraîneur bettingeois ne posera plus son royal fessier de toute la rencontre. Désertant le banc, il changera même son plan de bataille au bout de 12 minutes de jeu, faisant valser son 4-5-1 pour lui substituer un 3-5-2. Avant cela, il avait vu ce déboulé de Mustapha côté droit, dont le centre est repris par Sylvain qui manque de peu d’ouvrir le score. De son côté, la S.S.S.H. réplique et Maxime repousse du pied une lourde frappe dans la surface. Profitant de la passivité des Bleus, le n°7 vert récupère la balle au quart d’heure de jeu, percute plein axe, slalome entre trois plots avant de servir, au sortir d’un contre favorable, son n°9 qui manque heureusement son lob une fois parvenu face au gardien bettingeois. La lame est passée près…Celui qui ne manquera pas de trancher dans le vif, c’est l’un des types en forme de cette B actuellement pleine de bonnes choses : Benjamin. Dans ce dispositif revu par Guy la Moustache, le gaucher est replacé aux avant-postes et, sur un centre de Cédric S., il est là au second poteau pour, dans un angle fermé, placer une douille sous la barre (1-0). Sonnés, les visiteurs ne passent pas loin de la correctionnelle quand Cédric S. trouve Christophe plein axe à une trentaine de mètres des buts. La tour bettingeoise infernale profite de la ligne droite de Longchamp qui s’offre à elle pour tenter sa chance. Avec ses jambes qui rendraient jalouse Adriana Karembeu, il se voit néanmoins stoppé dans son mouvement…avant qu’Abdellah ne soit là pour récupérer la balle côté droit ; manque de pot, il enlève trop sa frappe qui passe au-dessus. De retour des vestiaires, l’A.S.B. accentue sa pression et manque de doubler la mise à deux reprises par Sylvain qui bute chaque fois sur le gardien. Après un quart d’heure où les Verts ont plié sans rompre, ce sont eux qui vont apporter le danger sur le but des locaux : d’abord sur un coup-franc plein axe que Maxime détourne sur sa barre, puis sur une frappe lointaine déviée et sur laquelle le gardien bettingeois repousse en corner. Dans une rencontre dont l’issue peine à se dessiner, malgré l’avantage au score au profit de l’A.S.B., les deux formations ne lâchent rien. Engagée sans jamais tomber dans l’excès, la rencontre est conforme à l’idée d’un derby, le cerveau et la lucidité en plus. Il reste une vingtaine de minutes à jouer quand le coach local procède à quelques changements dont l’un sera plus particulièrement salué par les olibrius de la A venus soutenir leurs collègues. Cinq minutes plus tard, quand Cédric S. trouve Abdellah côté droit, le minot tout juste majeur (soupirs) voit son centre en retrait mal capté par le gardien et lui revenir dans les pieds. Tout heureux, celui qui pourrait faire une pub pour Krys pousse la balle au fond des filets et donne un sacré bol d’air à ses coéquipiers (2-0). A part une frappe non cadrée de votre serviteur, les ultimes minutes ne sont plus qu’âpre combat au moyen des dernières forces mobilisables. Quelques minutes plus tard, le vestiaire de cette B plus que jamais sympathique et valeureuse résonne d’un chant nouveau. Un chant repris par tous, des guerriers Bleus comme de leurs grands frères venus partager ce moment d’un plaisir simple. Esprit es-tu là ? Clairement oui.

« 11-0 à la mi-temps ? Sérieux ? »

12976888_974647275989627_7035823682062148944_o

Pour la A, après le forfait de la S.S.E.P. 2, le boulevard est devenu immensité. De semaine en semaine, il convient néanmoins de maintenir la pression car il n’est plus délicate situation que celle où l’on se croit arrivé avant d’avoir franchi la ligne. Alors, avec plusieurs absences au compteur, et même si l’écart au classement est de nature à renforcer l’optimisme, il est hors de question pour le coach de se rendre à Huchet 2 la fleur au fusil. Rapidement, quand les visiteurs constateront que les locaux ne sont qu’à 9, une partie du doute s’estompera…renforcé par ce premier but, puis ce second, ce troisième et…C’est simple, quand les joueurs de la B apprennent le score à la mi-temps, il y a comme un vent d’incompréhension et il faut répéter plusieurs fois la lourdeur du score – « 11-0 qu’on te dit ! » – pour s’en convaincre. Si les joueurs de Huchet 2 auront le courage de ne pas rendre les armes et de simuler deux blessures qui auraient fait cesser la rencontre séance tenante, ils devront s’incliner à 9 nouvelles reprises, portant leur lourd paletot à 20 pions. Alors, dans ce match qui n’en fut pas vraiment un, on dira que selon Pierre – qui évoquera 2 versions (celle officielle/celle fantasmée par certains joueurs) : Sandro en planta 2 (ou 5), Maxime et Jessy 4 chacun (ou 5 pour Jessy), que Bastien et sa genouillère taille enfant en ajouta 2 (ou 3), que Mohamed et sa coupe de Playmobil réussit l’exploit d’inscrire 2 buts, que Pierre y alla aussi de sa réalisation. Même flou artistique, non pour Flo (1) mais pour Dylan dont les versions oscillent entre 1 ou 2. Bref, on n’y comprend rien à part qu’avec ce succès statistiquement hallucinant, le ciel demeure sans nuage.

By Maître Renard

[Championnat] 10ème Journée