Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Championnat] 15ème Journée – AS Seingbouse Betting Henriville

La A ne faiblit pas,

la B y a mis tout son cœur

Quel joli Printemps avec, ces derniers jours, 3 saisons sur 4 mélangées parfois en une poignée d’heures. Une pluie de novembre, de vagues rayons de soleil annonciateurs de prochains barbecues, mais aussi quelques flocons de neige. Pour les fortes chaleurs, on attendra. Alors que l’équipe première avait validé d’ores et déjà son billet pour l’étage du dessus la semaine passée, elle a su ne pas se relâcher en allant l’emporter à Fletrange. La B, de son côté, s’est mise raccord avec le temps, passant, quatre-vingt-dix minutes durant, par diverses conditions météorologiques. Au final, face à Petite-Rosselle 3, c’est un grand soleil qui illumina son ciel (3-0).

La A fait le travail

IMG_2115

En ce jour de fête du travail, la A n’a pas manqué son défilé, scellant l’issue de la rencontre dès la première mi-temps. Le premier à trouver la faille, ce fut Florian. D’un lointain coup-franc qui passa entre les jambes du gardien, il mit les siens dans le bon sens (0-1), imité quelques minutes plus tard par Mikaël. Servi dans la profondeur par Mohamed qui, en raison de sa coupe de cheveux, fut replacé arrière droit pour éviter que les spectateurs prennent peur à la vue de la marmotte collée à son cuir chevelu, Mikaël, donc, partit avec ses cannes tromper le gardien d’une pichenette astucieuse (0-2). Tandis que les messins menaient au score face à Dijon, Sandro se dit alors qu’on ne le voyait pour l’instant pas assez. Alors, excentré, son coup-franc fit mouche bien que la qualité d’exécution puisse diverger d’un coéquipier à l’autre (0-3). Quant à la seconde période, eh bien, disons qu’elle fut surtout marquée par l’expulsion de Mikaël et du numéro 4 de Fletrange, l’un pour avoir sorti la cisaille, l’autre pour avoir répondu en laissant ses 50 kg retomber sur ledit joueur. Certains s’appesantiront davantage sur ce joueur qui, malgré qu’il eût rasé sa barbe quelques jours plus tôt, voulu semble-t-il couper les oreilles d’un joueur local. Comme souvent, Sandro y alla de son exclusion temporaire pour avoir oublié que derrière ses dents en BA13, il y avait cette satanée langue qui bougeait toute seule. Heureusement, on reparla à nouveau de football en fin de rencontre et Pierre vint prouver, en coupant un coup-franc au premier poteau, qu’il avait aussi des pieds (0-4), tandis que certains mesquins insisteront davantage sur un soi-disant oubli dont se serait rendu coupable un jeune berbère, faisant ce que l’on appelle désormais dans tout le district mosellan, « une Momo ». Pour les néophytes, cela consiste à oublier son attaquant seul dans la surface pour s’essayer (en ayant ou non crié 5 mn plus tôt à son gardien de sortir des buts) au drop. Quoiqu’il en soit, le coach barbu peut être rassuré : bien que la montée ait été déjà in the pocket, ses hommes n’ont pas baissé le pied. Le rouleau compresseur n’est pas encore prêt à être remisé. Avant d’oublier, nous remercions l’équipe de Flétrange qui nous a fait l’honneur de constituer une haie pour les champions du groupe. Cela méritait d’être souligné.

IMG_2128

Où l’on parle d’esprit et de cœur

13083214_988470727940615_3882887719616115417_n

On a beau parler de football du dimanche, quand des Hommes ont la chance de se réunir autour d’une passion commune, quand leur santé leur permet de chausser les crampons, il ne faut pas grand-chose pour qu’une simple pratique d’humbles amateurs prenne un sens beaucoup plus fort. Parce que face à Petite-Rosselle 3, les hommes de Laurent Bourg savaient que le combat serait de chaque instant. Alors, avant le match, on se dit des choses, des choses qu’on doit cultiver à chaque moment, pas simplement sur un terrain de foot, des choses qui te permettront de mieux supporter ce poteau que trouveront les visiteurs au bout de 10 minutes, ou encore cette barre transversale qui viendra sauver Max un peu plus tard. Maintenant que vous connaissez le score final, il serait néanmoins malhonnête de dire que tout fut une partie de plaisir. Durant la première demi-heure, le bateau tangua mais, malgré le vent, les Bleus faisaient preuve d’une combativité dont on pouvait se douter que, tôt ou tard, elle allait payer, d’autant que certains mouvements offensifs se voulaient prometteurs, notamment Benjamin qui fit parler sa lourde frappe. Quand Danilo, positionné en meneur de jeu, trouva votre humble narrateur, celui-ci ne se posa pas trente-six questions et opta pour la mine croisée (« Benjamin aime ça ») qui fit tilt (1-0). A la pause, dans l’intimité du vestiaire, après quelques mots de l’entraîneur qui appela à la vigilance de ses ouailles, leur demandant de surveiller de près 2-3 numéros adverses, on se reparla à nouveau. Il restait alors 45 minutes à vivre, 45 minutes où l’on devait se nourrir du plaisir d’être ensemble, de se battre l’un pour l’autre, peu importe le score final. Si les jaunes revinrent sur la pelouse avec la ferme intention de recoller au score, si, l’arrière garde dût souvent dégager en catastrophe, les locaux ne concédèrent quasiment aucune occasion franche, les principales possibilités de Petite-Rosselle venant de frappes lointaines non cadrées. Tout le contraire des hommes de Laurent Bourg qui parvinrent à se donner de l’air quand, récupérant un coup-franc excentré d’Abdellah, Cédric S. s’extirpait plein axe de la boue avant que son spitz vienne mourir le long du poteau (2-0). Le plus dur était fait et cette vaillante B aurait même pu alourdir encore le score quand Sylvain trouva les gants du gardien sur une frappe excentrée côté droit. Surtout, le divin chauve était trouvé quelques instants plus tard par Danilo. Il se présentait alors seul face au gardien mais ouvrait un peu trop son plat du pied qui ne fit que flirter avec le but. Heureusement, le passeur de la première période se mua finalement en buteur. Sur une récupération pleine de rage de Benjamin le long de la ligne de touche, Danilo tentait, à l’entrée de la surface, une frappe décroisée. Bingo ! (3-0). Durant les ultimes instants, son alter ego aurait même pu s’offrir une réalisation et ainsi mettre un peu plus de soleil à son match, lui-aussi transpirant le dépassement de soi, mais Gaëtan, face au gardien, trouva la barre. Quand l’arbitre siffla la fin du combat, il y eut beaucoup de fierté sur le terrain. Pas simplement pour le score car, dans le fond, ce n’est pas le plus important dans le fond. Non, c’est l’état d’esprit affiché chaque minute, chaque seconde, qui fut, pour votre serviteur, la plus belle des expressions humaines. Quand des cœurs peuvent faire ça, peu importe une montée au bout du chemin ou non, car on touche quelque chose de plus essentiel encore : se dire que ces joueurs de la B peuvent tout simplement déplacer des montagnes.

By Maître Renard

[Championnat] 15ème Journée