Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Coupe] Equipe Réserve AS Grostenquin B – AS Seingbouse Betting Henriville

[Coupe des équipes réserves] A.S.B.G. 2 :

Une victoire en deux temps

Eliminée de toutes les coupes pour lesquelles elle était en lice, l’équipe première de l’A.S.B.G. était au repos forcé. Pas de match amical calé histoire de…, non, juste un temps pour se ressourcer et faire souffler les corps. Du coup, seule la B chaussait les crampons. Opposée à Grostenquin 2 en coupe des équipes réserves, elle s’est d’abord fait (très) peur avant de sortir la tête de l’eau et de se remettre dans le sens de la marche (1-4).

14519878_1106105326177154_3010770690970025466_n

1er temps : 20 000 lieues sous les mers

Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir dit. Dans le vestiaire, à l’échauffement…Avoir martelé que Grostenquin 2, pensionnaire de 3e division, avait beau s’être pris quelques récents cartons, il y avait une rencontre à disputer, sérieusement, avec humilité et pleine concentration. Peut-être qu’inconsciemment, derrière les belles paroles et sans se l’avouer, le match était joué d’avance. Comment expliquer autrement le trou noir qu’a constitué la première période des hommes de Laurent Bourg ? N’arrivant pas à mettre un pied devant l’autre, coupables d’erreurs techniques à foison, largement déficients dans l’attaque du ballon et plus généralement l’impact, les Bleus vont, au fil des minutes, rater quasiment tout. Si une tête du narrateur, sur un corner de Mohamed, frôle le poteau droit du gardien et capitaine local, il n’y a, à vrai dire, pas grand-chose à raconter, tant l’animation globale fait défaut. Inattentifs, les visiteurs vont même se faire surprendre au bout d’une vingtaine de minutes de jeu quand, sur un contre côté gauche, l’un des joueurs de Grostenquin parvient à tromper Cédric L., gardien de la D, d’une frappe croisée (1-0). Une jolie claque derrière la tête qui, comme le temps est désormais à la fraîcheur, fait encore plus mal aux oreilles. Sporadiquement, on voit les Bleus se montrer dangereux, comme sur cette frappe croisée de Jonathan repoussée en corner par le gardien, ou sur ce face à face de Mohamed qui, parti de la ligne de touche, avait repiqué plein axe avant d’enlever trop sa frappe. Cependant, tout cela reste bien trop lacunaire et l’on ne compte plus les dernières ou avant-dernières passes manquées. Et Grostenquin dans tout ça ? Sans doute eux-mêmes surpris du peu d’allant de leurs adversaires, leurs joueurs se battent et, sur quelques contres, montrent qu’il ne faut plus baisser la garde. Comme sur ce coup-franc à l’entrée de la surface côté droit juste avant la pause. Un coup-franc enroulé, heureusement bien trop axial pour déjouer la vigilance de Cédric L. qui se couche parfaitement. A l’heure de retourner dans les vestiaires, c’est soupe à la grimace au menu. Et Laurent Bourg de pointer du doigt les trop nombreuses insuffisances. Plutôt qu’un long discours, il indique qu’il ne restera pas une seconde de plus, préférant laisser au capitaine, dans l’intimité de cette petite pièce bien sombre, où les sourires ont disparu, le soin de colmater ce qui peut l’être à cet instant. Des choses sont dites et, aspect essentiel, il reste alors 45 minutes pour enfin passer des paroles aux actes. Dès lors, la musique va changer…

14516316_1106105909510429_3227002198791450386_n

2e temps : On a retrouvé la 7e compagnie

Après le trou noir vint la lumière. Les hommes de Laurent Bourg ont la bonne idée de revenir au score moins de dix minutes après le coup d’envoi de la 2e mi-temps. Sur un corner tiré côté droit par Fred, votre serviteur place une tête piquée qui se niche sous la barre (1-1). On sent enfin les Bleus soucieux de montrer un autre visage et d’appliquer ce sur quoi il avait été insisté quelques minutes plus tôt : quand on a la tête dans le sable, en revenir aux fondamentaux. Les visiteurs manquent même de prendre l’avantage, toujours sur corner mais de l’autre côté cette fois, mais le coup de casque du narrateur est détourné sur sa ligne par le gardien. Heureusement, celui-ci ne pourra pas grand chose quand, lancé dans le trou par votre dévoué, Mohamed fait parler ses cannes et trouve le chemin des filets au sortir d’une frappe croisée (1-2). Désormais, Cédric L., d’une prestance royale, sait qu’il va être au chômage technique et qu’il y a peu de risques que ses gants soient amenés à chauffer. Enfin à l’endroit, les Bleus font feu de toute part et l’on voit même Gims, dont l’entrée fut pleine de peps, tenter sa chance aux 20m. Sur une percée de Benjamin, remplacé un temps arrière gauche, celui-ci sert parfaitement J.F.C. dans la surface, mais, face au gardien, sa frappe du gauche ricoche sur le toit d’une voiture (les parkings derrière un but, il n’y a rien de plus vicieux). Les visiteurs vont néanmoins se donner un peu plus d’air quand une balle en profondeur de Jonathan est détournée de la tête par l’un des locaux, trompant son arrière garde et permettant au narrateur de planter un nouveau pion après avoir réalisé un grand pont sur le gardien (1-3). Acculés sur leur but, les courageux (et sympathiques) joueurs de Grostenquin écopent comme ils peuvent. Si J.F.C. voit sa frappe du gauche magnifiquement détournée en corner par le portier du cru, que Jonathan ne cadre pas une frappe de son formidable pied gauche, et qu’un coup-franc indirect dans la surface fait pschitt, les Bleus vont définitivement clore les débats peu de temps avant le terme de la rencontre. Au prix d’un mouvement d’une exquise douceur entre Jonathan et votre serviteur, ce dernier, se rappelant qu’il sait un tant soit peu dribbler, passe deux joueurs avant de se faire faucher. Le long de la main courante, Sandro trouve son maître, lui attribuant une note de 17/20, tandis que J.F.C. trompe le gardien (1-4). Avec deux visages quasi diamétralement opposés, les joueurs de l’A.S.B.G. parviennent néanmoins à assurer l’essentiel. Si les cœurs sont moins lourds quand un chant traditionnel est repris dans les vestiaires, nul doute que la semaine prochaine, face à Folschviller 2, il faudra impérativement que les hommes du coach à moustache n’oublient pas de prendre leurs cachetons, et ce pour éviter que la schizophrénie les regagne.

By Maître Renard

[Coupe] Equipe Réserve AS Grostenquin B