Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Coupe] Tour de Coupe de France + Coupe des Equipes Réserve – AS Seingbouse Betting Henriville

A.S.B.G. : La A aura tout essayé,

la B s’est enlisée

       Ils y pensaient depuis des jours. Participer à un 3e tour de coupe de France lorsque l’on est un petit club de District, ça compte. Quand on sait qu’on va se coltiner un mastard qui évolue 5 divisions au-dessus, on se prête à rêver d’un exploit que seule cette coupe peut générer. Malheureusement, malgré leur cœur et une surface de jeu qui leur était profitable, l’équipe première de l’A.S.B.G. n’a pu contenir celle de l’A.P.M. Metz (0-5). Avec ce moment si particulier à vivre, on aurait presque pu en oublier qu’au même moment, à quelques kilomètres de là, comptant pour la première manche de la coupe des équipes réserves, la B affrontait et s’inclinait face à Freyming 2 (2-0).

T’as aimé le dessin animé « Comme des bêtes »? Ben là, c’était encore mieux

14258333_1081760621944958_833729100696055860_o

La coupe de France, c’est quelque chose. Elle a un parfum enivrant. Elle a su conserver, à travers les décennies, son caractère addictif. Oui, elle ne laisse pas indifférent, au contraire d’une coupe de la Ligue devenue coupe en bois quand, il y a quelques années de cela, l’on décida de la vider de sa substance pour privilégier les gros, leur facilitant comme jamais la tâche pour poser les valises du côté de Saint Denis. La coupe de France donc, permet tous les ans de bousculer les normes, de faire chavirer les hiérarchies. Le petit peut bouffer le gros. David peut terrasser Goliath. Pour ça, il en faut des ingrédients ! Après avoir éliminés tour à tour le CS Stiring puis Morsbach, les hommes de Matthieu Ultsch avaient tiré du lourd : une D.H. ! Dans l’ascenseur de la vie d’un joueur de District, ça en fait des étages de distance…Pourtant, au-delà des chiffres, il y avait la réalité d’une rencontre de football entre Hommes de chair et de sang, une rencontre où, dans le fond, il n’y avait pas grand-chose à perdre si ce n’est le goût amer d’un doux songe qui se dissiperait. Alors, avant ça, cette A s’était préparée. Le jour dit, elle avait, ce qu’elle ne fait jamais, organisé un repas entre les joueurs. Sur place. Là où se déroulerait cette rencontre tant attendue. Histoire de vivre à fond, et surtout ensemble, ce moment fort. Néanmoins, le cœur ne fait pas tout. Tant les mots de l’entraîneur local dans le secret des vestiaires que le cœur mis par ses hommes, rien de tout cela n’aura suffi à achever une formation messine d’un sérieux et d’une qualité intrinsèque qui ne sont plus à démontrer. Après un gros quart d’heure de jeu où l’on se prêtait à rêver que les visiteurs en viennent véritablement à faire à douter les messins, et ce tant l’A.S.B.G. fait alors montre de plein de bonnes choses,les visiteurs vont néanmoins ouvrir le score sur leur première véritable occasion. Une reprise de volée consécutive à centre venu de la gauche (0-1). Rapidement, ils vont ajouter deux nouveaux pions : d’abord sur une frappe suite à un débordement côté droit (2-0) puis sur une frappe à l’entrée de la surface (3-0). Les messins aggraveront un peu plus la marque sur une frappe aussi lointaine que somptueuse qui se logera dans la lucarne de Thomas (4-0). Du coté des joueurs de l’A.S.B.G., s’ils se démènent pour contenir autant que faire se peut les visiteurs, ils tentent, avec leurs moyens, de se montrer dangereux, à l’image de cette frappe de Cédric S. Au retour des vestiaires, LE tournant du match. Enfin….LE tournant du match pour Pierre C. : « Je t’explique. On a alors le premier et unique corner de la rencontre. Là, je vais pour mettre la tête car la balle arrive directement sur moi. Je te jure, je la voyais déjà dedans. Et là, t’as un vieux 10 avec deux paraboles qui me passe devant et qui met une tête 2 mètres au-dessus. Un vrai geste de défenseur. Le pire, c’est que lorsque je me replace, t’as un type en face qui me dit que si mon partenaire ne l’avait pas touché, ça finissait au fond. La rage« . Un autre fait de jeu Boucle d’Or : « Ah oui! T’as Bryce qui part en face-à-face mais on le signale, à tort, hors-jeu. Evidemment, à 4-1, ils auraient douté et l’on aurait pu revenir!« . Easy. Durant la seconde période, les Bleus, d’un courage exemplaire et d’une solidarité sans faille, jettent leurs dernières forces dans la bataille. Ce ne sont plus des joueurs de football amateurs, mais des bêtes. On verra par exemple Bugs Bunny exécuter un joli coup-franc indirect…directement (#onsenfoutdesrègles) ou encore son ami la chenille (t’as déjà vu une chenille se mouvoir? Ben lui, c’est carrément l’inventeur de l’expression « faire le dos rond ») faire une faute dans l’axe de la surface, rêvasser comme on peut le faire quand on contemple l’Atlas, laisser le coup-franc se jouer rapidement et permettre à l’un des messins d’en rajouter un 5e dans la besace (5-0). Au coup de sifflet final de l’arbitre, dont la prestation fut d’ailleurs jugée excellente, point de mines défaites. Au contraire, la haie d’honneur improvisée par l’A.P.M., au comportement lui-aussi irréprochable, est là pour saluer une équipe qui aura tout donné. Entre joie et fierté, comme un doux songe d’été qui prend fin, les hommes de Matthieu Ultsch sont déjà tournés vers de nouveaux défis.

Une animation…à réanimer

14258264_1081795985274755_1952046144046354032_o

Laurent Bourg absent, les clefs du camion de la B étaient filées à Sébastien B. Au préalable, le coach à moustache, en sus du trousseau, lui avait transmis sa composition, composition assise sur une liste de présents. De la théorie à la pratique, on voit surtout une préparation d’avant-match tronquée pour certains joueurs qui passent plus de temps à essayer de rameuter des joueurs non-convoqués qu’à s’échauffer. En effet, dès l’arrivée à Freyming où doit se jouer la première manche de la coupe des équipes réserves, l’on apprend que des convoqués ne peuvent finalement être de la partie. Et le flou artistique entourant l’avant-match de se retrouver…pendant le match car lorsque tu bricoles, encore faut-il avoir ta mallette à outils à porter de main. Concrètement, si l’entame de la rencontre ne casse pas trois pattes à un canard, les Oranges parviennent néanmoins à se montrer un tantinet dangereux. Ainsi, sur une frappe déviée de Jessy, le gardien local peine à capter la balle qui parvient à Fred. Excentré côté gauche, Foufou Panda ne parvient pas à redresser la chique qui termine dans le petit filet. A part une frappe écrasée déviée du bout des gants par le gardien, Freyming 2 ne montre pas vraiment les crocs. Pourtant, ce sont bien eux qui vont parvenir à ouvrir le score sur un cadeau des visiteurs. Côté gauche, l’ailier jaune repique dans la surface. Là, on assiste à un cafouillage remarquable qui, on ne sait comment, parvient sur un freymingeois qui, malgré le retour de Guillaume H., tacle le ballon au fond des cages (1-0). Dans la foulée, stupéfaits de tant de gentillesse de leur part, les Oranges vont attendre de longues minutes avant de se remettre les idées en place, et l’on voit les Jaunes tenter dès lors à plusieurs reprises leur chance tandis que le portier claque soit en corner, soit repousse du pied. En réaction, les joueurs de Betting-Guenviller croient revenir dans la partie quand, trouvé par J.F.C., Fred voit le gardien repousser sa frappe croisée sur le poteau. En fait, de fond de jeu, il n’y en pas des masses et le constat fait en première période sera décuplé par la suite. Pour preuve, les visiteurs ne se créent aucune occasion, si ce n’est une frappe croisée non cadrée de leur capitaine, Cédric L. Tout le contraire des joueurs de Freyming qui font un peu ce qu’ils veulent, monopolisant la balle, se créant une pelleté d’occasions mais, heureusement, soit ce n’est pas cadré, soit le gardien de fortune repousse, comme sur ce face-à-face à l’heure de jeu. Incapables d’aligner 3 passes, les Oranges vont définitivement plier quand, juste avant le terme, un rebond trompe la défense centrale de l’A.S.B.G. et permet à l’un des Jaunes de lober le gardien parti à sa rencontre (2-0). Dans une rencontre là-aussi marquée par une prestation arbitrale quasi parfaite, le guenvillero-bettingeois n’auront jamais su asseoir un maillage du terrain qui leur permette de faire mieux, d’autant que s’ajoutèrent à cela des lacunes techniques qui, face à de vieux briscards qui en ont encore sous la semelle, ne pardonnent pas. De quoi imposer de remettre le bleu de chauffe dès mercredi soir.

By Maître Renard

 

[Coupe] Tour de Coupe de France + Coupe des Equipes Réserve