Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d337889228/htdocs/WORDPRESS/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/fs/package.module.fs.php on line 263
[Championnat] 6ème Journée – AS Seingbouse Betting Henriville

La A sur sa lancée, la B pas récompensée

Il y a des matchs que l’on vit avec intensité, passion, mais dont on ressort frustré. Les quatre-vingt-dix minutes qui ont opposé la B bettingeoise à Fletrange 3 ne sont rien d’autre. Ultra dominatrice, se payant le luxe de se voir refuser quatre buts, la réserve n’a pourtant pas su arracher cette victoire tant méritée (1-1). De son côté, avec sérieux, la A a poursuivi sa quête du Graal face à Cocheren 2 (1-2).

20151025_155744

C’est grave docteur ?

Au sortir d’une douche glacée, nos adversaires du jour, certes ravis du point glané, avaient la courtoisie de reconnaître qu’au terme de la rencontre, ils s’en sortaient bien. Et c’est peu dire, tant la B s’est procurée une pelletée d’occasions. Dès l’entame de la rencontre, bien qu’étant « S.E.F. », soit « Sans Entraîneur Fixe », on sent les Bleus appliqués et prêts à en découdre. C’est ainsi que dès la 2e minute de jeu, sur une action anodine dans la surface, la balle échappe au gardien en le lobant. Votre narrateur tente de rabattre la chique qui ne fera cependant que longer la ligne de but. Dans la foulée, Adrien, monté aux avant-postes, fait montre de sa technique en se payant le luxe d’enchaîner un délicieux sombrero puis une reprise qui est détournée par le gardien. Pas le temps de souffler car quelques instants plus tard, c’est Josian, positionné en meneur de jeu, qui remue l’arrière-garde visiteuse et voit sa frappe repoussée, tandis que Mikael, lui, balançait carrément une douille sur le poteau. Les vingt-cinq premières minutes sont ainsi un condensé d’application et de pressing, avec des ailiers mobilisés qui, comme on dit, font le job. Il ne manque alors que le doux bruissement des filets…Vers la vingtième minute, on l’entend enfin. On retrouve Mustapha dans le rôle du centreur et Bibi dans le rôle du type qui tente la reprise du plat du pied. Et ça rentre. Problème : à quelques mètres de là, un drapeau s’était levé, sanctionnant une position de hors-jeu. Eu égard à la personne du juge de touche dont on ne saurait remettre en cause la droiture, on ne pipera mot. Ce qui est un tantinet plus dérangeant, c’est que les locaux vont avoir surtout le tort de baisser le pied et quelques remaniements de l’effectif vont essayer de gommer cette moindre cohésion. Dans un temps clairement faible, l’A.S.B. va néanmoins trouver la faille quand Mustapha trouve Josian dans le dos de la défense. L’élégant milieu bettingeois s’en va, telle une antilope sous botox, mystifier le gardien d’un extérieur du pied dans le petit filet (1-0). Quasi aphones, nos hôtes vont pourtant revenir dans la partie suite à une faute commise côté droit, à quelques mètres du poteau de corner. Le ballon, donné au second poteau, est parfaitement coupé de la tête par un Rouge (1-1). Bien qu’en délicatesse depuis plusieurs minutes, les bettingeois ne restent pas les bras ballants et Josian va trouver Cédric S. qui, un petit pont des familles plus loin, va voir sa frappe croisée déviée par le gardien. Un gardien qui n’en restera pas là car, juste avant la pause, J.F. parvient à gratter la balle dans les pieds du dernier défenseur. Le V.R.P. du Bon Coin s’en va au duel avec Maya l’Abeille. Malheureusement, cette dernière bat des ailes et claque la chique en corner.

20151025_160354_HDR

Juste le temps rentrer aux vestiaires et de tenter de repartir du bon pied, que les locaux remettent le couvert. A l’exception des dix premières minutes que l’on dira sans essence, le reste de la rencontre participera de cet esprit combattant et de cette entame qui fut tonitruante. Où l’on voit des Bleus qui poussent, manquant certes parfois de justesse, et qui mettent la défense de Fletrange à rude épreuve, en témoigne cette belle percée de Lucas côté gauche qui voit sa frappe s’envoler. Après le levé de drapeau évoqué plus haut, le second coup de tonnerre retentira sur une transversale à destination de Nicolas que le gardien adverse dégage du pied, un peu comme il le peut. Votre serviteur, ayant eu la clairvoyance de mettre son cerveau en veille juste avant, aura la bonne idée de tenter la reprise sans contrôle. Si la balle franchit bien la ligne, l’arbitre, à l’heureuse surprise des Rouges, refuse le but pour une position de hors-jeu qui précédait le duel entre l’ailier bettingeois et le gardien. A cet instant, le onze bettingeois commence à ressentir des picotements à un endroit précis de l’anatomie. Quand le même ailier, héritant d’un centre venu de la droite et dévié de la tête par le libéro visiteur, enchaînera un crochet et une frappe dans le petit filet opposé, on se dira que, là, enfin, ouf, c’est bon, on y est, on se fait un câlin, on se congratule, balle au centre. Que nenni. Une nouvelle fois, l’arbitre invalide la réalisation pour une position de hors-jeu du sieur Nicolas. Les picotements sont désormais de vraies douleurs et, quand on vous dira que Josian, à la lutte avec l’arrière droit, verra à son tour son but refusé, vous pouvez légitimement vous imaginer que s’asseoir, et durant quelques jours, sera une véritable épreuve. Juste avant, l’inspiré gardien adverse avait détourné une frappe de Nicolas en corner et avait été tout heureux de voir ce lointain coup-franc de Julien atterrir sur sa barre. Le clou du spectacle sera peut-être ces dernières minutes qui verront un trentenaire bien tassé réussir à passer entre deux défenseurs, foncer en mode catcheur kamikaze vers la surface, et se faire joyeusement découper par derrière juste avant d’entrer dans la surface. En retour, tandis que Cédric S. avait hérité, durant le second acte, de dix minutes dans la poire pour un contact effectivement trop âpre, l’arbitre, dans sa grande bonté, ne sortira ni biscotte rouge, pas même une éviction temporaire. Pour l’histoire, on dira que le coup-franc plein axe exécuté par Mikaël sera repoussé par le mur. Une dernière occasion qui scellera les espoirs d’assister à un happy end. Frustration, sentiment d’injustice…il devait y avoir un peu/beaucoup de ça dans les têtes des joueurs du cru une fois le coup de sifflet final donné. D’ici à la prochaine rencontre, les réservistes de l’A.S.B. devront se nourrir de ces sentiments mêlés. S’ils les digèrent avec intelligence, ils sont peut-être même une chance.

20151025_134335

Cocheren du shopping

Avec ses tatouages, sa barbe taillée comme la haie d’une villa d’oligarque et ses selfis, Danilo ne pouvait manquer l’évènement. Christina Cordula l’avait même appelé cette semaine pour lui tenir à peu près ce langage : « Moun chéri, tou sait, jé sérai à Couchéreine dimanche et j’ai vé qué tou soit lé plous beau, lé plous smart. Tou vas toutes les faire craquer. Jé counte sur toi, mi amore. » Alors l’attaquant bettingeois fit crépiter les flashs, ouvrant le score sur une passe de Mohamed et montrant dès lors la voie. Juste avant, Mikaël avait décidé de faire son Sandro, en foirant un pénalty repoussé par le gardien et en ratant un face-à-face. A la reprise, et malgré la nette domination des visiteurs, le n° 10 local joua de sa technique pour envoyer une praline dans la lucarne de Maxime, lui qui remplaçait Tipi (ak, pirate !). Sauf que Christina Cordula n’était pas seulement amie sur Facebook avec Danilo. Bastien, lui-aussi, était tombé sous le charme de la brésilienne, allant jusqu’à copier sa coupe de cheveux. Sur le coup d’envoi, il voyait Michael J.Fox Thebault sortir de sa DeLorean et lui adresser une passe qui allait, quelques coups de rein plus tard, redonner l’avantage aux hommes conduits ce jour par le Docteur Emmett Bourg (1-2). Oui, on vous dira que Mohamed a croqué à deux reprises. Oui, on va susurrera à l’oreille que Dylan a vu, à quelques minutes du terme, sa frappe détournée par le gardien sur le poteau. Mais, surtout, on vous dira qu’avec une nouvelle victoire à son compteur, la A bettingeoise a confirmé sa place de leader avec une pointe d’élégance.

By Maître Renard

[Championnat] 6ème Journée